laicite
Catalogue
Dialogue
recherche
faire-suivre à un ami
Contact
Retour accueil
Imprimer
Imprimer

Recherche

Mot ou texte entre guillemets à rechercher :
Soit en local sur ce site (précis): (aide) Icone envoisimple-2
 

Svp enregistrez cet émail:

pour recevoir les nouvelles pages
ou le journal de ce site.


Icone envoiplat-3

 

Faire suivre cette page

Destinataire       
Son email          
De la part de     
Commentaires  

Icone envoiplat-2


Email pour nous contacter
contact@statuedelalaicite.fr


Vers la page d'accueil

Icone envoiplat-1
 
aide Page mise à jour le 19-12-2020 à 19:33
  Un message pour ce texte:   Qu'en pensez-vous ?
Mon nom ou pseudo envoi
Email pour une réponse
 

trait
bandeau/histoire

HISTOIRE DE LA STATUE DE LA STATUE DE LA LIBERTE DE NEW-YORK

En France, la campagne de promotion pour la statue débuta à l'automne 187512. C'est l'Union franco-américaine, fondée en 1874, qui se chargea d'organiser la collecte des fonds pour la construction de la statue.
Tous les moyens de l'époque furent utilisés à cette fin : articles dans la presse, spectacles, banquets, taxations publiques, loterie, coupe-papier à l'effigie de la statue, etc. Plusieurs villes françaises13, des conseils généraux, des chambres de commerce, par le Grand Orient de France mais aussi des milliers de particuliers firent des dons.
Le nombre de 100 000 souscripteurs fut annoncé.

COLLECTE - SOUSCRIPTION

Dès la fin de l'année 1875, les fonds rassemblés se montaient déjà à 400 000 francs, mais le devis passa par la suite à un million de francs de l'époque15. Ce n'est qu'en 1880 que la totalité du financement fut assurée en France.
Parallèlement, aux États-Unis, des spectacles de théâtre, des expositions d'art, des ventes aux enchères ainsi que des combats de boxe professionnels furent organisés pour recueillir de l'argent.

La statue de la Liberté a été l'un des premiers monuments à bénéficier de ce que l'on appelle en Amérique une campagne de cause marketing.
En effet, en 1983, le monument fut placé au cœur d'une opération promotionnelle menée par American Express, visant à récolter des fonds pour entretenir et rénover l'édifice.

Il fut convenu que chaque achat fait avec une carte American Express entraînerait un don d'un cent par l'entreprise bancaire.
La campagne permit ainsi de réunir 1,7 million de dollars.

En 1984, la statue fut fermée afin que des travaux, d'un montant total de 62 millions de dollars, puissent être menés à l'occasion de son centenaire.
Le président de Chrysler, Lee Iacocca, fut nommé par le président Ronald Reagan à la tête de la commission responsable de la supervision des œuvres, mais il fut plus tard destitué pour « éviter tout conflit d'intérêts »

 






trait     image     image     image